vos commentaires

Mes textes sont faits de mots qui jalonnent un chemin jusqu'à vous et vos commentaires sont les fleurs qui le bordent. Plantez à votre guise, bonne ou mauvaise herbe, je ne rase rien, mais j'apprends de la nature ... humaine.
Vos commentaires sont une empreinte de vos pensées...

26 mai 2017

Péchés Amoureux, la Colère

Amour, Passion, Colère



Amoureuses, amoureux des maux, passionnés de l'Amour; esclaves de vos amours passionnés, vous qui ne respirez que dans l'espace vital de votre bien aimé(e).
Aujourd'hui je m'en vais (mais je reste) vous conter... ma colère.

Car même dans la colère amoureuse je tente de convertir ma latente souffrance en délivrance.
Il m'arrive donc, au détour d'une fusion entre mon bonheur et certaines horreurs de la vie de tenter de manipuler cette mutation émotionnelle vers une jouissance.
Une jouissance cérébrale, puisque tout se passe là. Putain d'esprit!

L'alchimie amoureuse, ah la belle affaire. Sac de nœuds chimiques incontrôlables, dans une caboche osseuse censée compartimenter l'amour de la colère, de la connerie!

L'Amour, oh l'Amour, avec un grand A.
Comme Anachronisme. En voici un exemple:
Je t'aime, je t'aimais, je t'aimerais.
A vous de deviner lequel fait bonne figure!

Pour les plus étanches aux aventures sentimentales je vais vous aider en conjuguant l'amour. Avec tous ces temps à portés de torture morale vous devriez trouver.

Alors je commence

Le présent
Je te hais/me
Le passé simple
Effectivement c'était plus simple!
Imparfait
L'Amour
Plus-que-parfait?
Ça se saurait!
Le futur
No future
Subjonctif?
Que je sois vindicatif?
Impératif
Viens! dans mes bras.
Conditionnel
L'Amour sans condition
Participe (passé présent)
A mon mal/bon-heur
Infinitif
Rien n'est définitif

Mais de quelle colère amoureuse je parle, devez-vous penser?
Eh bien on s'en fout vous dirais-je.
Là n'est pas la question, d'ailleurs ce texte n'est pas une réponse.

Tout comme il serait bien futile d'essayer de jauger le taux de dégâts morales infligés à son conjoint avec divers actions déloyales.

Chez moi les dégâts amoureux se mesurent sur l'échelle de Richter. Passion sismique sujette à tout bouleverser, voir anéantir.
J'ose croire encore que les fondations de mon Amour résisteront aux vibrations de ma colère.

Alors cette foutue colère, qui comprime le cœur, fait serrer les dents, me dessine la tronche qui dit: faites pas chier!
L'effervescence en surface, de ma souffrance malmenée par les secousses (sismiques) passionnelles de mon Cœur.
Je la canalise, ouais, dans un torrent de rage où même les guitares saturées de Muse comme fond sonore pour écrire cet article, ne peuvent couvrir le relief de mes pensées en éruption.
Les cris ne sortent pas, pourtant ils sont bien là, à frapper ma caboche. Tel le ressac de mes vagues de colère.

Ah mon cœur, ma belle, ma fée... moi rêver.













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est ici que cela se passe...