vos commentaires

Mes textes sont faits de mots qui jalonnent un chemin jusqu'à vous et vos commentaires sont les fleurs qui le bordent. Plantez à votre guise, bonne ou mauvaise herbe, je ne rase rien, mais j'apprends de la nature ... humaine.
Vos commentaires sont une empreinte de vos pensées...

15 déc. 2016

Petit Passage Parisien

A l'abri des regards





Ce lundi petite virée dans Paris du côté rue Saint-Honoré au ministère de la culture pour l'exposition "les agents ont du talent".
Mais ma visite "artistique" faite, il a bien fallu rassasier ma faim de "street of paris". Alors sans plus attendre j'ai poussé mes baskets jusqu'au quartier des Halles-Châtelet, quartier de Montorgueil puis la rue saint-Denis me menant à l'une des entrées du Passage du grand Cerf. 

Là se cachent à l'abri des regards de charmantes boutiques atypiques et un passage dans un autre temps pour peu que vous preniez la peine de lever le nez une fois à l'intérieur!





Cent trente trois mètres de surprises sous une verrière à onze mètres de haut dans un style qui rappelle indéniablement l'époque Eiffel. La plus haute verrière de passage Parisien je crois bien.
Cela vaut le coup d’œil n'est-ce pas? Les deux même !











Une fois dehors côté rue Dussoubs, je me redirige gentiment vers le quartier de la paroisse Saint-Eustache. Sur le chemin tout n'était pas très catholique en attendant, j'ai photographier le plus "mignon" qui m'a interpellé. 
Avec ce panneau hôtel derrière, serait-ce suggestif ?




Rue Mandar, boutique figée.




Paroisse Saint-Eustache, pas de trépied et hors de question d'user du flash, alors petit délire sur les lumières et les ombres. Mais déçu d'avoir fait de la m.... avec une trentaine de clichés à l'intérieur.



Chronologiquement décalé, le Ministère de la culture rue Saint-Honoré, c'était en début de journée ça.
Sa façade de résille d'acier de Francis Soler, vue côté rue Croix des petits Champs.
Inspiré d'un tableau de la renaissance, l'artiste à "fondu" les formes des personnages il me semble pour créer cet entremêlement disons... à voir une fois au moins.



Sculpture derrière le ministère, au croisement de la rue Montesquieu  et la rue des bons enfants, faut lever le nez forcement, faut pas chopper des pokemons.



Quai François Mitterand, quai des tuileries je longe le Louvre. Ce coup ci je baisse le nez, en contrebas la sortie d'une descente de gouttière attire mon regard. Le tuyau de descente (en fonte je suppose) et son évacuation.






La nuit me rattrape et place du Palais Royal les "Grandes Ondes" de l'artiste François Morellet s'exposent sur les façades de l'immeuble Louvre/Rivoli. Rue de Rivoli.
Une oeuvre mis en place en octobre 2013 pour une durée de trois ans à l'occasion du programme artistique "Mémoires Contemporaines"



Un peu plus tôt, par l'odeur alléché, "Paul" planté à l'entrée du jardin des Tuileries avec sa fameuse roue au loin.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est ici que cela se passe...