vos commentaires

Mes textes sont faits de mots qui jalonnent un chemin jusqu'à vous et vos commentaires sont les fleurs qui le bordent. Plantez à votre guise, bonne ou mauvaise herbe, je ne rase rien, mais j'apprends de la nature ... humaine.
Vos commentaires sont une empreinte de vos pensées...

3 nov. 2016

Kehinde Wiley au petit palais

Exposition "Lamentation" de Kehinde Wiley




affiche facade petit palais exposition kehinde wiley
Ajouter une légende


Profitant de ce magnifique soleil qui inondait notre Capitale chérie dimanche matin, je suis allé faire un petit tour du côté du petit palais après une séance photo sur le pont Alexandre III. Histoire de me baigner dans une exposition aussi intrigante que colorée, j'ai nommé "LAMENTATION" de Kehinde WILEY.
Du 20 octobre 2016 au 15 janvier 2017, entrée libre.

Artiste peintre afro-américain accomplit de trente neuf ans, cela n'est pas sa première exposition et l'artiste est réputé pour "la collision" entre l'histoire de l'art et culture de la rue.
Néanmoins il s'agit de sa première exposition en France. Six vitraux présentés sur une structure hexagonale placé dans la galerie des Grands Formats. Ainsi que trois peintures exposés dans l'une des salles de collections du XIXe siècle.


Présentation "LAMENTATION" de Kehinde Wiley



De toute évidence c'est par là 





D'un certain point de vue on peut parler de "choc" des cultures, oui.
L'exposition ne m'ayant pas plongé dans les abîmes de la réflexion artistique et religieuse, mêlé à une revendication des discriminations visuelles sociétaire ( adj )- ( j'ai pas dis qu'il y avait un goût d'Illuminatis, bon peut-être un ou deux détails dans ses œuvres vite fait )
basé sur l'hypothétique richesse de chacun, je vous laisse donc apprécier ces quelques œuvres venant d'outre-atlantique.     


L'artiste revisite l'iconographie religieuse















































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est ici que cela se passe...