vos commentaires

Mes textes sont faits de mots qui jalonnent un chemin jusqu'à vous et vos commentaires sont les fleurs qui le bordent. Plantez à votre guise, bonne ou mauvaise herbe, je ne rase rien, mais j'apprends de la nature ... humaine.
Vos commentaires sont une empreinte de vos pensées...

9 oct. 2016

Chronique d'un Accro

Attention Drogue Dure


photo viewetmoi de fotolia




Je suis tombé accro très tôt. Une dépendance lente s'est installée sans que j'y prenne garde. Sans doute aveuglé par l'euphorie des premières fois.
Englouti par le sentiment de bien-être que cela me procurait, j'ai fini par comprendre un  jour que je ne pourrais plus vivre sans ! Inévitablement cela flouterais les relations que j'aurais dans l'avenir avec certains de mes proches, cela se déroule toujours ainsi.

Déjà dans les premiers état de transe où j'avais été transporté j'y avais perdu des ami(e)s.

Les années ont passées et je ne m'en passais plus !
Lorsqu'il n'y en avait pas je dépérissait à petit feu, m'isolant des autres encore plus intensément que lorsque je baignais dedans !
Dans les périodes où je la consommais ( sans modération aucune ) mon esprit était plus vif que jamais, mes yeux brillaient sans cesse et sans raison.

Mon cœur était atteint de tachycardie, mais sans, celui-ci ne battait plus et dans les moments de crises il battait si fort qu'une vive douleur émanait de ma poitrine, se répandant dans le ventre et allant jusqu'à me rendre fou, puis triste et anéantis.
Le peu de sentiments que j'avais pour mes proches et ceux qu'ils avaient pour moi faisaient triste mine à côté de ce que m'apportait ma drogue.

Alors j'ai décidé de ne pas vivre sans, que pas un jour de mon existence dans le théâtre de la vie ne soit pas illuminé par LUI.
Lui dévouer sa vie est une expérience qui se trouve être douloureuse parfois, mais oh combien jouissive !

Et si un jour mes enfants me demandent pourquoi ils sont venus au monde pour que j'en fasse des consommateurs intentionnellement en leur infligeant des doses sans retenu, je leur répondrais en toute franchise : car l'Amour est la plus dure des drogues, mais indispensable à mon Cœur !





  

3 commentaires:

C'est ici que cela se passe...